dimanche 14 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Russie rejette la politisation du gazoduc Nord Stream 2

Moscou, 18 janvier (Prensa Latina) Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a déclaré aujourd’hui à son homologue allemand, Annalena Baerbock, que les tentatives de politisation de la certification et de mise en service du gazoduc Nord Stream 2 sont contre-productives.

En conférence de presse, Lavrov a souligné que ce gazoduc, qui relie les deux pays par la mer Baltique, est le plus grand projet commercial de la dernière décennie et destiné à assurer la sécurité énergétique de cette nation et de l’Europe.

Le chef de la diplomatie allemande, pour sa part, a mis en garde contre le danger de l’utilisation de l’énergie comme arme et a souligné que, si cela se produisait, cela aurait des conséquences, y compris pour le gazoduc Nord Stream 2.

Baerbock a expliqué que le nouveau gouvernement allemand a constaté que la législation européenne en matière d’énergie s’applique à tous les projets d’infrastructure, y compris Nord Stream 2, raison pour laquelle sa procédure de certification, suspendue pour l’instant, doit être dument complétée.

Les travaux du gazoduc ont été achevés le 10 septembre dernier. Mais pour commencer à pomper le gaz, son opérateur doit obtenir l’approbation du régulateur allemand.

La certification est actuellement suspendue car l’opérateur Nord Stream 2 AG, basé en Suisse, doit enregistrer une filiale auprès de l’Agence fédérale des réseaux en Allemagne, qui a annoncé qu’aucune décision ne serait prise sur sa certification au premier semestre 2022.

Moscou a souligné à plusieurs reprises que le gazoduc est un projet commercial qui est mis en œuvre avec des partenaires européens et que la Russie n’a jamais utilisé les ressources énergétiques comme instrument de pression.

Nord Stream 2 transportera en Europe environ 55 milliards de mètres cubes de gaz par an.

Il augmentera les capacités de livraison du Nord Stream 1, en fonctionnement depuis 2012.

peo/gaz/mml

EN CONTINU
notes connexes