jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’ONU condamne les nouvelles attaques de l’Arabie saoudite contre le Yémen

Nations Unies, 21 janvier (Prensa Latina) Le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a condamné les frappes aériennes lancées aujourd’hui par la coalition menée par l’Arabie Saoudite contre un centre de détention dans la ville de Saada, au Yémen. 

Les rapports initiaux font état d’au moins 60 morts et plus de 100 blessés parmi les détenus, a déploré le haut représentant des Nations Unies dans un communiqué.

Il a également indiqué qu’il avait reçu des rapports faisant état d’autres raids aériens dans d’autres parties du Yémen, qui ont également fait des morts et des blessés parmi les civils, y compris des enfants.

Il a ajouté qu’une attaque aérienne contre des installations de télécommunication à Hodeida avait fortement perturbé les services Internet vitaux dans une grande partie du pays.

Guterres a rappelé à toutes les parties que le droit international humanitaire interdit les attaques dirigées contre des civils et leurs infrastructures.

Les civils doivent être protégés contre les dangers découlant des opérations militaires, dans le respect des principes de proportionnalité, de distinction et de précaution, a souligné le diplomate portugais.

Le secrétaire général de l’ONU a appelé à des enquêtes rapides, efficaces et transparentes sur ces incidents.

Il a également appelé à une réduction de la violence et a exhorté les parties au conflit à s’engager auprès de son envoyé spécial pour le Yémen afin de faire avancer le processus politique et de parvenir à un règlement négocié mettant fin aux affrontements de longue date.

Au sujet de la grave crise humanitaire, Guterres a appelé les donateurs et toutes les autres parties prenantes à soutenir financièrement les opérations d’aide en cours.

Selon les Nations Unies, le Yémen souffre de l’une des pires crises humanitaires du monde, notamment en raison du conflit qui oppose les troupes gouvernementales aux rebelles houthis.

La crise a connu une escalade en 2015 avec le début des bombardements d’une coalition anti-insurrectionnelle dirigée par l’Arabie saoudite.

D’après les statistiques de l’ONU, il y a eu jusqu’à 839 frappes aériennes de cette coalition depuis début janvier, 1 074 frappes ont été enregistrées en décembre 2021.

peo/rgh/ifb

EN CONTINU
notes connexes