samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Une délégation afghane en Norvège pour des pourparlers

Kaboul, 23 janvier (Prensa Latina) Une délégation gouvernementale d’Afghanistan est arrivée dans la capitale norvégienne pour avoir des entretiens avec des responsables occidentaux et des personnalités politiques afghanes.

La délégation du gouvernement taliban est dirigée par le ministre des Affaires étrangères, Amir Khan Muttaqi, a déclaré l’agence de presse Pajhwok.

L’équipe taliban de 15 membres est arrivée à Oslo dans un avion envoyé par le gouvernement norvégien, a précisé la source.

À partir de ce dimanche, les réunions de trois jours porteront sur les droits de l’Homme et l’aide humanitaire à la population afghane.

Les délégués invités devraient rencontrer des représentants de la Norvège, de l’Union Européenne, du Royaume-Uni, de la France, de l’Allemagne, de l’Italie et des États-Unis.

L’équipe des talibans devrait également rencontrer des membres de la société civile afghane, notamment des femmes défendant les droits de l’Homme et des journalistes.

Le Ministère norvégien des Affaires étrangères a déclaré que les réunions examineraient les moyens d’aborder les questions humanitaires, économiques, sociales et politiques de l’Afghanistan.

Dans un communiqué, ce ministère norvégien a expliqué que les discussions porteraient également sur l’accès des filles et jeunes femmes afghanes à l’éducation et aux droits de l’Homme.

Mona Juul, ambassadrice de Norvège à l’ONU, a souligné la nécessité de dialoguer avec les dirigeants afghans actuels en raison de la profonde crise humanitaire du pays d’Asie centrale ravagé par la guerre.

Depuis l’accession au pouvoir du mouvement taliban à Kaboul, l’Afghanistan est en proie à une crise humanitaire et a besoin d’une aide internationale urgente.

Le groupe islamiste fondamentaliste a conquis Kaboul à la mi-août 2021, alors que les États-Unis et l’OTAN ont retiré leurs troupes après 20 ans d’occupation militaire et plus de 2 000 milliards de dollars de dépenses militaires.

Après le retrait nord-américain, l’Afghanistan est plus pauvre qu’il y a deux décennies, avec 23 millions de personnes menacées par la faim.

peo/mem/abm

EN CONTINU
notes connexes