vendredi 19 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Susan Sarandon plaide pour la fin du blocus des États-Unis contre Cuba

La Havane, 7 février (Prensa Latina) L’actrice nord-américaine Susan Sarandon s’est jointe à l’appel à la levée du blocus de Washington contre Cuba et a souligné les potentialités de l’île dans la production de vaccins anti-Covid-19, soulignent aujourd’hui des médias locaux.

Plusieurs organes de presse cubains se sont fait l’écho d’un récent tweet publié par l’artiste, dans lequel elle indique que le moment est venu de lever ce siège et de laisser respirer le pays caribéen.

Cuba a annoncé qu’elle pourrait produire des dizaines de millions de doses de ses propres vaccins contre la Covid-19 et les distribuer aux pays du Sud, a indiqué Sarandon sur Twitter.

Le blocus nord-américain est le seul obstacle à cette voie, a souligné l’actrice connue pour son activisme social et politique et  son engagement auprès d’organisations comme le Fonds des Nations Unies pour l’enfance.

La lauréate d’un Oscar, également nominée à quatre reprises, s’est rendue à Cuba à plusieurs reprises, la dernière fois en mars 2019 avec l’acteur nord-américain Owen Wilson.

Malgré les restrictions de voyage et les campagnes de discrédit lancées par Washington, de nombreux artistes des États-Unis et de Cuba prônent les échanges culturels et les liens entre les deux peuples.

Le 3 février 1962, le président nord-américain de l’époque, John F. Kennedy, signa le décret 3447, qui officialisa le blocus économique, commercial et financier contre la plus grande des Antilles.

À ce jour, le siège est toujours en vigueur et loin d’être assouppli, ayant même connu une recrudescence au milieu de la pandémie de  Covid-19, comme Cuba l’a dénoncé devant l’ONU et de nombreuses instances internationales.

peo/acl/ifb

EN CONTINU
notes connexes