jeudi 18 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le président français, en visite en Ukraine, a exhorté à respecter les accords de Minsk

Kiev, 8 février (Prensa Latina) Le président français Emmanuel Macron a appelé au respect des accords de Minsk pour une solution pacifique au conflit dans le Donbass, après avoir rencontré à Kiev son homologue ukrainien Vladimir Zelensky. 

Lors d’une conférence de presse organisée à l’issue des entretiens, le visiteur a souligné que les accords de Minsk étaient le seul moyen d’instaurer la paix et de trouver une solution politique à long terme au problème du sud-est de l’Ukraine. Il a déclaré avoir obtenu des déclarations « très claires » d’engagements à respecter les accords de Minsk lors de ses visites à Moscou et à Kiev les 7 et 8 février.

Dans son discours, M. Macron a souligné que « la Russie n’a aucune intention d’initier une escalade en Ukraine », et a dit que la seule option pour résoudre la crise était de teint politique.

Il a repéré les mots de M. Zelensky concernant son engagement à respecter la trêve dans le Donbass pour éviter une escalade. « Vous m’avez également confirmé votre engagement à respecter le cessez-le-feu », a manifesté le président français à son homologue ukrainien et aux représentants des médias.

Lundi, le chef de l’Etat français s’est entretenu pendant près de six heures avec son homologue russe, Vladimir Poutine, au Kremlin. 

Macron a promis de transmettre au dirigeant ukrainien les principaux points de l’échange de vues avec Poutine sur les garanties de sécurité et de stabilité en Europe, autant que au sujet de la situation autour de l’Ukraine. 

En parallèle, il a annoncé qu’après sa rencontre avec Zelensky, il tiendrait un nouveau dialogue avec Poutine par téléphone.

La Russie nie tout lien avec le conflit interne dans l’est de l’Ukraine et a répété que les autorités ukrainiennes devaient discuter avec les représentants des républiques populaires autoproclamées de Lougansk et de Donetsk.

En conclusion, le président russe a accentué, lors d’une conférence de presse avec son homologue français, qu’il n’existait pas d’alternative aux accords de Minsk susceptible de résoudre pacifiquement le problème du Donbass.

jcc/mgt/mml

EN CONTINU
notes connexes