jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’une des plus grandes collections de roches d’Amérique latine se trouve à Cuba

La Havane, 8 février (Prensa Latina) L’exposition de l’une des collections de roches, minéraux et fossiles les plus complètes d’Amérique latine retient l’attention des participants au Congrès international de l’enseignement supérieur universitaire 2022 à Cuba.

Depuis le stand de l’Université de Moa Doctor Antonio Núñez Jiménez (UMoa),  les participants à l’événement qui se tient au Palais du Congrès pourront apprécier une sélection de minéraux du Musée de Géologie Antonio Calvache Dorado, dont certains portent une valeur semi-précieuse.

Rhodochrosite d’Argentine, roche pyriteuse d’Espagne, dioptase du Kazakhstan, malachite de la République démocratique du Congo et une rose du désert du Sahara sont quelques-uns des matériaux naturels exposés.

Yasmany Medina, chef du département des exportations et des services académiques de l’université, a expliqué à Prensa Latina que les roches données par l’université minière de Saint-Pétersbourg en Russie représentent un petit échantillon parmi les plus de sept mille minéraux et fossiles que garde l’institution située dans l’est de Cuba.

La collection comprend en surplus des fragments de météorites donnés par des institutions étrangères. Il y  a même un morceau trouvé près de ce qui est maintenant connu sous le nom de Devil’s Canyon, aux États-Unis.

Selon la personne interrogée, la présence de ces matériaux sur la plus grande île antillaise nous permet de « toucher de nos mains tout le processus d’évolution de la terre » et d’apprendre les processus d’obtention de ces ressources naturelles.

Le musée conserve une précieuse richesse naturelle dans ses deux salles d’exposition, qui présentent au public quelque 600 échantillons de minéraux et de dons provenant d’une quarantaine de pays, a rajouté la source.

On y trouve par ailleurs des roches des trois grands groupes : ignées, sédimentaires et métamorphiques, ainsi qu’une large représentation de fossiles des différentes ères et périodes géologiques, des peintures et des fresques d’animaux ayant habité la planète au cours de son évolution.

L’UMoa, à laquelle le musée est rattaché, est considérée comme l’alma mater de la géologie, des mines et de la métallurgie à Cuba.

jcc/mem/cgc

EN CONTINU
notes connexes