mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’ALBA-TCP réaffirme son rejet de la politique de mesures coercitives

Caracas, 15 février (Prensa Latina) Le secrétaire exécutif de l’ALBA-TCP, Sacha Llorenti, a confirmé aujourd’hui le rejet du mécanisme d’intégration à la mise en œuvre de mesures coercitives unilatérales contre des pays souverains.

Via son compte sur le réseau social Twitter, Llorenti a fait état de sa participation à la consultation régionale en Amérique latine et dans les Caraïbes pour la Conférence mondiale sur les Politiques culturelles et le Développement durable.

« Nous réitérons notre dénonciation des mesures coercitives unilatérales comme obstacle à l’exercice des droits culturels », a souligné le titulaire de l’Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique-Traité de commerce des peuples (ALBA-TCP).

Lors du vingtième Sommet des chefs d’État et de gouvernement, tenu fin 2021 à La Havane, l’ALBA-TCP a plaidé pour un ordre international transparent, démocratique, juste et équitable, fondé sur le multilatéralisme, le respect des buts et principes consacrés dans la Charte des Nations Unies.

À cet égard, l’Alliance a réaffirmé le droit de tout État de construire son propre système politique, économique, social et culturel, exempt de mesures coercitives unilatérales, menaces, agressions, dans un climat de paix, de stabilité, de justice, de démocratie et de respect des droits de l’Homme.

De même, le bloc régional s’est déclaré fermement opposé à l’imposition de ses sanctions contre les pays de l’Alliance, lesquelles compromettent la reprise, la résilience économique de la région et la stabilité des nations affectées dans le contexte actuel de la pandémie de Covid-19.

peo/acl/Wup

EN CONTINU
notes connexes