vendredi 19 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Des régions russes prêtes à accueillir des réfugiés du Donbass

Moscou, 21 février (Prensa Latina) Le Ministère des Situations d’urgence de la Russie a rapporté aujourd’hui que 43 régions sont disposées et prêtes à accueillir des réfugiés du Donbass sur son territoire. Dans des déclarations à l’agence de presse Spoutnik, ce ministère a expliqué que 400 centres d’accueil temporaire d’une capacité totale de 42 000 personnes ont été installés dans ces régions, tandis que 149 autres centres pour plus de 54 000 réfugiés complètent les places réservées.

Selon ce portefeuille, il est prévu d’envoyer 21 trains dans les régions russes de Koursk, Belgorod, Saratov, Volgograd et Voronej, avec plus de 21 000 résidents des territoires de Donetsk et Lougansk qui ont traversé la frontière au cours des dernières 24 heures.

La Russie a estimé que la situation dans le sud-est de l’Ukraine était très tendue, ce qui est très préoccupant, a déclaré aujourd’hui le porte-parole du président, Dmitri Peskov.

« La situation est, de fait, extrêmement tendue. Jusqu’à présent, nous ne voyons aucun signe de diminution de la tension. Les provocations et les bombardements sont de plus en plus intenses », a déclaré le haut responsable dans des déclarations aux médias. 

Le chef du bureau de presse du Kremlin a refusé de répondre à une question sur la possibilité que les forces russes s’engagent dans le conflit au Donbass si les autorités des républiques populaires autoproclamées de Donetsk (RPD) et de Lougansk (RPL) demandent de l’aide dans le cadre de l’escalade du conflit.

La crise de la ligne de contact dans cette région de l’Ukraine s’est aggravée le 17 février, lorsque les autorités de ces territoires ont fait état d’une intensification des bombardements de Kiev qui ont endommagé plusieurs infrastructures civiles.

Par la suite, les chefs de RPD et de RPL ont proclamé l’évacuation de leurs résidents vers la Russie en raison de la menace croissante d’une possible escalade des hostilités et ont déclaré la mobilisation générale.

Le chef de la RPD, Denis Pushilin, a déclaré que la situation était devenue critique au cours des dernières 24 heures et que des zones résidentielles de ce territoire étaient attaquées par les forces armées ukrainiennes.

Il a affirmé que les troupes de Kiev avaient attaqué plusieurs localités, dont Donetsk et Gorlovka, au moyen d’artillerie lourde, de mortiers, de lance-grenades et de chars.

peo/mem/mml 

EN CONTINU
notes connexes