mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Russie affirme que son opération militaire vise à prévenir une guerre globale

Moscou, 25 février (Prensa Latina) L’opération militaire qui oppose  aujourd’hui la Russie et l’Ukraine vise à empêcher une confrontation globale et mettre fin aux hostilités dans le Donbass, a affirmé la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères local, María Zajárova. 

Elle a manifesté à la chaine NTV que l’opération déployée par Moscou la veille «  n’est pas le commencement d’une guerre, c’est la prévention d’un scénario catastrophique pour le développement de cette guerre ».  

Selon Zajárova « ceux qui croient que la guerre, comme ils l’appellent, a commencé aujourd’hui, mentent de manière flagrante. La guerre dure depuis huit ans ».

Elle a souligné que durant tout ce temps la Russie avait fait toutes sortes d’efforts politiques et diplomatiques pour stopper le conflit, et, en plus, pour ne pas le donner l’opportunité qu’il devienne quelque chose de plus globale.

La fonctionnaire russe a dénoncé que depuis huit ans il a été livrée une guerre sanglante faisant des victimes civiles dans le Donbass.

Selon elle, la guerre s’est déroulée sur plusieurs fronts, celui des sanctions unilatérales, celui médiatique et celui psychologique.

Elle a précisé que Moscou était toutefois resté à la table de négociations avec l’Occident, et espère que le dialogue se maintienne.

Elle a expliqué avoir même confirmé une rencontre entre le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, et le secrétaire d’État des États-Unis, Antony Blinken, qui aurait dû avoir lieu ce jeudi.

Cependant, quelques heures avant que la délégation de Lavrov ne se rende à Genève pour des conversations avec les partenaires étatsuniens, ces derniers ont annulé la réunion.  

La Russie a lancé hier matin une opération militaire en Ukraine, après que les autorités des Républiques populaires de Donetsk (RPD) et de Lougansk (RPL) ont demandé de l’aide pour repousser l’agression de Kiev.

Le 21 février dernier, Moscou a reconnu l’indépendance de ces deux territoires et a signé des traités d’amitié, de coopération et d’entraide avec leurs leaders, qui comprennent l’établissement des relations diplomatiques et de l’aide militaire.

Dans un discours à la nation, le président Vladimir Poutine a affirmé que la Russie essayera de protéger à la population du Donbass et de « démilitariser » l’Ukraine.

Le Ministère de la Défense de la Russie a assuré que les Forces Armées du pays ne lanceront pas des attaques sur les villes ukrainiennes, mais contre les infrastructures militaires, les installations de défense aérienne, les aérodromes et l’aviation militaire et ce avec des armements de haute précision. Le Ministère a assuré que la population civile ukrainienne n’est pas menacée.   

Selon Poutine, la Russie ne prévoit pas d’occuper des territoires ukrainiens, mais défendre le droit des peuples de l’Ukraine à l’autodétermination. 

Il a également réaffirmé que Moscou ne peut pas permettre à Kiev d’acquérir des armes nucléaires et de continuer à se militariser, ce qui constituerait un danger pour la sécurité de la Russie.  

Le mandataire a souligné que l’expansion continue de l’OTAN ver l’Est est inacceptable. 

peo/livp/oda/mml

EN CONTINU
notes connexes