vendredi 12 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Russie demande des garanties de sécurité de la part des pays de l’OTAN

Moscou, 1er mars (Prensa Latina) L’obtention de garanties de sécurité légalement contraignantes de la part des pays de l’OTAN revêt une importance capitale pour la Russie, a déclaré aujourd’hui le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov. 

Le chef de la diplomatie russe a participé ce mardi à la Conférence sur le Désarmement de l’Organisation des Nations Unies (ONU), tenue à Genève, à travers un message vidéo, en raison de l’impossibilité de se rendre dans la ville suisse suite à la fermeture de l’espace aérien européen à la Russie.

Lors de son intervention, il a fait remarquer qu’il est pour son pays  inacceptable que des armes nucléaires états-uniennes se trouvent sur le territoire de plusieurs pays européens, ce qui est en contradiction avec les dispositions du Traité de non prolifération nucléaire.

« La perverse pratique des missions nucléaires conjointes auxquelles participent des pays non nucléaires de l’OTAN (Organisation du Traité de l’Atlantique Nord) se poursuit. Ces missions sont utilisées pour mettre en pratique un scénario d’utilisation d’armes nucléaires contre la Russie », a-t-il dénoncé.

Selon Lavrov, il est temps que ces armes états-uniennes retournent dans leur pays d’origine et soient démantelées toutes les structures associées en Europe.

Il a exprimé que les autorités de Kiev, qui prévoient d’acquérir leurs propres armes nucléaires, ont commencé un jeu dangereux et menacent la sécurité des pays voisins de l’Ukraine comme internationale.

Pour Lavrov, les « déclarations irresponsables » du côté ukrainien sur la volonté d’acquérir des armes nucléaires no sont pas de « vaines fanfaronnades». Il a rappelé que l’Ukraine dispose de technologies nucléaires soviétiques et de moyens pour fabriquer des armes.

Il a assuré que Moscou ne pouvait pas ne pas répondre au danger réel que représente l’acquisition de ce type d’armes par l’Ukraine. « Je peux vous assurer que la Russie, en tant que membre responsable de la communauté internationale, engagée dans ses obligations de non-prolifération des armes de destruction massive, prend toutes les mesures nécessaires pour empêcher l’émergence d’armes nucléaires et de technologies appropriées en Ukraine », a-t-il déclaré.

Le chef de la diplomatie russe a estimé que « la tragédie en Ukraine est le résultat de la permissivité des modèles occidentaux avec le régime criminel formé à Kiev après le sanglant coup (d’État) anticonstitutionnel de février 2014 ».

peo/ssa/mem/mml

EN CONTINU
notes connexes