lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Syrie ratifie son soutien à la Russie et rejette la campagne contre ce pays

Damas, 4 mars (Prensa Latina) Le vice-ministre des Affaires étrangères de la Syrie,  Bashar Al-Jaafari, a ratifié aujourd’hui son soutien à la Russie et son droit de défendre sa sécurité. Il a comparé la campagne médiatique contre Moscou à celle affrontée par son pays depuis 2011.

La propagande occidentale visant à diffamer la Russie et son président  Vladimir Poutine est identique à celle divulguée contre la Syrie, son peuple et son Gouvernement depuis 12 ans, a dit le vice-ministre aux médias chinois accrédités en Syrie. 

Il a averti contre le risque de tomber dans les pièges des campagnes fallacieuses occidentales et mensongères sur la Russie et les pays qui la soutiennent. Il a d’ailleurs assuré que quiconque appuiyait Moscou maintenant se protégeait des dangers des politiques occidentales dans l’avenir.  

Le diplomate a dénoncé le recyclage de la part de l’Occident des terroristes du Daesh, du Front Al-Nousra, des ouïghours et des groupes extrémistes pro-trucs en Syrie et leur envoi en Ukraine sous de faux slogans et noms comme des « volontaires ».  

Les services de renseignement des pays de l’OTAN sont les parraineurs des néonazis en Ukraine et de ce qu’on appelle les Casques Blancs, aussi bien que de «l’opposition modérée » en Syrie, a-t-il précisé.

Al-Jaafari a défendu les raisons pour lesquelles la Russie a lancé son opération spéciale afin de maintenir la paix et la sécurité internationales.  

Moscou a fait tout son possible pour éviter le théâtre armé en Ukraine et a choisi de résoudre la crise de manière pacifique par le dialogue et la négociation. Mais finalement elle s’est vue obligée de déployer l’opération militaire face à la négligence des occidentaux.                                        

Selon Al-Jaafari, si les politiques occidentales triomphent et parviennent à imposer l’unipolarité, cette situation deviendrait une menace collective à la sécurité et à la stabilité de tous le pays souverains et de l’humanité, en général.    

jcc/livp/oda/fm       

 
EN CONTINU
notes connexes