lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba dénonce la censure imposée à des médias russes

La Havane, 7 mars (Prensa Latina) Le ministre cubain des Affaires étrangères, Bruno Rodríguez, a dénoncé la semaine dernière la censure de médias russes par les grandes entreprises technologiques sous le prétexte du conflit ukrainien. 

« En cherchant à museler les médias russes, des grandes entreprises ont décidé de restreindre l’accès à l’information pour des millions de citoyens partout dans le monde, d’étiqueter de façon arbitraire les journalistes et de limiter l’accès aux services et technologies de l’information et des communications », a manifesté le diplomatique sur son compte du réseau social Twitter.

Il a ajouté que paradoxalement, ces mêmes entreprises soutiennent la diffusion de fausses nouvelles, la manipulation de l’information et la prolifération de messages discriminatoires et haineux.

Rodríguez a dénoncé le degré d’hypocrisie des puissants qui utilisent toutes les ressources disponibles pour leur propre bénéfice.

Cette semaine, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a annoncé que l’Union Européenne (UE) décidait d’interdire les transmissions de la chaîne de télévision RT et du site Internet Sputnik.

Les réseaux sociaux Instagram et Twitter ont bloqué tous les comptes de ces  médias dans les 27 pays de l’UE, tout comme l’ont ensuite fait Google et YouTube.

Dans des pays d’Amérique Latine, comme c’est le cas du Pérou et de l’Uruguay, le signal de ces médias a également été bloqué, ce qui a suscité les protestations de partis politiques, de militants et d’organisations syndicales.

peo/ssa/mem/jfs

EN CONTINU
notes connexes