mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba octroie des profits aux producteurs de la Banque de développement agricole

La Havane, 8 mars (Prensa Latina) Plus de 287 300 producteurs agricoles bénéficient aujourd’hui de prêts accordés par la Banque de développement agricole de Cuba afin d’accroître la disponibilité des denrées alimentaires, selon un responsable du domaine.

En vigueur depuis le 1er septembre de l’année dernière, cette initiative a permis d’accorder des prêts pour un montant de 1,427 milliard de pesos en 2021, soit 79 % des 1,8 milliard (75 millions de dollars) avec lesquels elle a débuté.

Il fait également partie des 63 mesures approuvées par le gouvernement pour répondre à la demande non satisfaite de produits agricoles.

Le directeur général du ministère de l’agriculture, Alexis Rodríguez, a déclaré à Prensa Latina que la banque de développement est l’une des actions les plus importantes pour encourager les producteurs ruraux en les soutenant avec des fonds de roulement et des investissements.

Quant à la situation actuelle du secteur, il a dit que le problème le plus grave était le manque d’intrants et de technologies de base pour être efficace, ce qui a joué un rôle négatif sur les rendements par surface cultivée encore loin des niveaux exigés.

M. Rodríguez a jugé positifs les premiers résultats des pas décisif dans l’agriculture cubaine pour stimuler les cultures prioritaires : porc, bœuf, riz, bananes, goyave et manioc, auxquels viennent s’ajouter récemment les haricots, les pommes de terre, les cultures protégées, le petit bétail et la canne à sucre.

Parmi ses avantages figurent les faibles taux d’intérêt, 1,5 % pour les prêts à la production et 2 % pour les prêts à l’investissement mis en œuvre pour la première fois dans le pays avec des plafonds très bas.

Voilà une autre prérogative : l’agriculteur ne paie que 50 % du taux d’intérêt et 50 % de la prime d’assurance, ce qui permet d’économiser sur les frais financiers.

Cette option n’exige pas de garanties bancaires comme c’est le cas pour d’autres prêts, et les prêts sont accordés immédiatement, car il ne faut pas plus d’un jour pour les demander, les évaluer et les approuver.

En plus de ces facilités, il existe d’autres crédits en vigueur qui favorisent également le développement de diverses cultures, du bétail et des chevaux avec des conditions de remboursement abordables et des taux d’intérêt faibles. 

jcc/acl/crc

EN CONTINU
notes connexes