jeudi 18 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le réseau social Meta accusé par la Russie du non-respect des droits de l’homme

Moscou, 14 mars (Prensa Latina) Le réseau social Meta (Facebook, Instagram et WhatsApp) ne sont pas respectueux des droits de l’homme par rapport au fait de fournir des informations véridiques sur l’opération militaire russe en Ukraine, a déclaré aujourd’hui une source officielle de Moscou.

Meta est devenu un instrument majeur pour la diffusion de fake news, a dénoncé le chef du Conseil sous la présidence russe pour le développement de la société civile et des droits de l’homme, Valeri Fadeev.

« Il y a une semaine, j’ai parlé de la nécessité de bloquer ce réseau social, bien que je défende les droits de l’homme, car je pense que l’usage en ce moment de ce réseau social s’avère justement une transgression de ces droits », a dit M. Fadeev, cité par la télévision locale.

« Les gens reçoivent de fausses nouvelles et les diffusent involontairement. Cela leur contraint d’avoir accès aux informations véridiques et c’est une leçon importante pour nous », a-t-il dit. 

« Le Conseil a abordé la question des risques des technologies de l’information concernant les droits civils et la société, mais lors de l’opération militaire en Ukraine cela est devenu plus évident », a-t-il dit. 

Nous voyons comment le réseau social Meta est devenu un instrument de guerre qui n’est plus un lieu où apparaissent les chatons, les fleurs et les spas, a précisé Fadeev. L’organe directeur des communications en Russie (Roskomnatdzor) a annoncé la suspension des opérations d’Instagram en Russie pour ce jour, après avoir fait de même avec Facebook le 4.

Facebook et Instagram ont tous deux introduit à l’époque de sérieuses limitations à la perception par les entités russes de bénéfices en vue du placement de publicités sur les deux réseaux sociaux, entre autres mesures, dans le cadre d’actions punitives contre Moscou.

jcc/mem/To 

EN CONTINU
notes connexes