vendredi 12 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’UE subira une perte de plus de 554 milliards de dollars due aux sanctions anti-russes

Moscou, 18 mars (Prensa Latina) La Chambre de commerce et d’industrie russe (CCI) a dit aujourd’hui que les pays de l’Union européenne (UE) perdraient au moins 554 milliards de dollars en raison de la mise en œuvre de mesures punitives contre la Russie.

 

« Les esprits échauffés demandent aux pays de l’UE d’arrêter toute coopération économique avec la Russie », a commenté le président de la CCI, Sergey Katyrin. Il a précisé que les lourdes pertes seraient associées à l’élimination du commerce et au retrait mutuel des investissements.

« Ce sont, a priori, des liens mutuellement bénéfiques », a-t-il communiqué à l’agence de presse TASS.

Selon M. Katyrin, c’est qui est de plus raisonnable à faire en cette période difficile serait de préserver le poids accumulé des liens économiques et humains.

Selon le vice-président de la CCI, Vladimir Padalko, les échanges commerciaux de la Russie avec le bloc européen en termes de valeur ont augmenté de 47 % en 2021 par rapport à 2020, soit un montant équivalent à 282 milliards de dollars.

« Le volume des investissements des pays de l’UE en Russie, selon la Banque mondiale, a dépassé 280 milliards de dollars au milieu de l’année dernière, les investissements russes dans l’UE – plus de 200 milliards de dollars ».

De plus, près de  17 millions de touristes russes ont passé des vacances sur les territoires du soi-disant vieux continent en 2019 avant la pandémie de Covid-19.

Ces derniers jours, les autorités nationales ont approuvé une série de mesures économiques et financières pour faire face aux sanctions appliquées contre la Fédération depuis le début de l’opération militaire en Ukraine le 24 février.

Le ministre des finances Anton Siluanov a déclaré le 13 mars que le pays du continent  eurasien avait gelé quelque 300 milliards de dollars, soit près de la moitié de ses réserves internationales de devises et d’or en raison de sanctions étrangères.

jcc/oda/mml

 
EN CONTINU
notes connexes