samedi 20 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les réfugiés ukrainiens provoquent une crise migratoire en République tchèque

Prague, 19 mars (Prensa Latina) Le gouvernement de la République Tchèque a averti jeudi dernier que ce pays est à la limite de ses capacités pour accueillir les réfugiés ukrainiens, qui s’élèvent déjà à environ 270 mille, chiffre qui tend à augmenter chaque jour. 

Le Premier ministre Petr Fiala a déclaré jeudi que « nous devons admettre que nous sommes au bord de ce que nous pouvons absorber sans plus de problèmes », car des milliers de personnes arrivent chaque jour d’Ukraine, bien que la République Tchèque ne soit pas frontalière avec ce pays.

Fiala a mentionné parmi les mesures approuvées par son exécutif pour soutenir ces réfugiés, en plus d’une aide financière de 200 euros, des changements dans les règlements pour faciliter les obtentions de visas, ainsi que l’accès aux services de santé, à l’éducation et aux emplois.

L’arrivée massive de ces réfugiés fait suite au conflit en Ukraine, après le lancement par la Russie, le 24 février dernier, d’une opération militaire spéciale, en réponse à l’aide demandée par les républiques autoproclamées de Donetsk et Lougansk pour faire face à l’agression de Kiev.

Les migrants ukrainiens arrivent pour la plupart par train à la gare centrale de Prague, après avoir transité par la Slovaquie, et bien que certains poursuivent leur route vers d’autres destinations, beaucoup choisissent de rester en République Tchèque.

Dans ce pays d’Europe centrale, qui compte 10,7 millions d’habitants, il existe une importante communauté ukrainienne qui, avant le début du conflit, comptait quelque 160 000 personnes.

peo/mgt/Ort 

EN CONTINU
notes connexes