vendredi 12 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La campagne officielle pour les élections présidentielles a débuté en France

Paris, 28  mars (Prensa Latina) La campagne officielle pour les élections présidentielles du 10 avril en France a démarré aujourd’hui pour les 12 candidats en lice. C’est une période durant laquelle l’égalité des conditions doit être respectée dans leurs activités.

L’une des exigences de cette période est une stricte égalité dans le temps de parole et la présence télévisuelle des candidats à l’Élysée qui seront sous le contrôle de l’Autorité de régulation de la communication audiovisuelle (Arcom).

Au quotidien, les chaînes de télévision et de radio devront communiquer le temps consacré aux candidats dans leurs créneaux horaires, et toute violation de la parité pourrait entraîner des sanctions de la part d’Arcom, y compris des amendes.

Le 9 avril, la campagne officielle pour le premier tour des élections prendra fin et, à partir du 8 avril à minuit, la propagande électorale sera interdite.

Avec le début de cette étape aujourd’hui, la diffusion des vidéos des candidats sur les médias publics, dont les chaînes de télévision France et Radio France, commencera également, une opportunité gratuite pour les politiciens en compétition et leurs partis ou groupements.

Cette opportunité permettra aux candidats et aux organisations peu présents dans les médias de disposer d’un temps égal pour faire connaître leurs positions à un électorat de quelque 49 millions de Français qui seront à nouveau appelés aux urnes le 24 avril pour le second tour de scrutin.

D’autres aspects importants de la campagne officielle seront l’envoi de la propagande électorale aux électeurs, comme le programme des 12 candidats confirmés par le Conseil constitutionnel ce mois-ci et l’installation d’affiches dans les lieux publics réservés par les municipalités.

Les sondages montrent actuellement que le président Emmanuel Macron, qui a obtenu 28 % des voix, et la dirigeante d’extrême droite Marine Le Pen (19-20) sont les favoris pour accéder au second tour.

Plus loin derrière, mais avec une chance de second tour, se trouve Jean-Luc Mélenchon, le leader de La France Insoumise (14-15 %, selon les sondages).

jcc/jf/wmr

EN CONTINU
notes connexes