mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Inquiétude à l’ONU face à la vague de violence au Salvador

Nations Unies, 30 mars (Prensa Latina) Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, suit aujourd’hui avec inquiétude face aux événements au Salvador, après un rebond de la violence dans ce pays, qui a enregistré un vague de meurtres pendant le weekend.

Lors d’un communiqué, le plus haut représentant des Nations Unies  a manifesté sa solidarité avec les Salvadoriens en ces moments difficiles.   

Il a également demandé que les mesures adoptées para les autorisées en réponse à la violence croissante soient conformes aux normes internationales en matière de droits de l’Homme.    

Selon les médias locaux, les autorités du Salvador ont déjà arrêté plus de 500 membres de structures criminelles, dans le cadre des opérations destinées à réagir face à une récente vague d’homicides.

Le directeur de la Police Nationale Civile,  Mauricio Arriaza Chicas, a précisé que 576 personnes avaient été arrêtées pendant les actions conjointes avec les forces armées dans touts les départements du pays.

De même, Arriaza a fait référence aux opérations visant à arriver à atteindre différentes communautés et à identifier les membres des structures criminelles.

En ce moment, au Salvador régie un régime d’exception qui restreint certaines garanties constitutionnelles et établit un état d’urgence dans les prisons de ce territoire centroaméricain.

Selon les données officielles, le vendredi et le samedi se sont enregistré 14 et 62 homicides y ont été enregistrés respectivement vendredi et samedi, un chiffre qui contraste avec les plus basses moyennes quotidiennes obtenues depuis l’arrivée au pouvoir du président Nayib Bukele en juin 2019. 

jcc/livp/oda/ifb

 
EN CONTINU
notes connexes