dimanche 21 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba propose à la FAO de renforcer le multilatéralisme et la solidarité

Quito, 31 mars (Prensa Latina) Dans le cadre de la 37e Conférence régionale de la FAO qui se déroule dans cette capitale, Cuba a plaidé aujourd’hui pour le renforcement du multilatéralisme et de la solidarité entre les États d’Amérique latine et des Caraïbes.

L’Exhortation a été faite par Carlos Fidel Martin, directeur des Organismes économiques internationaux du Ministère cubain du Commerce extérieur et de l’Investissement étranger, lors de la révision du rapport final du forum régional de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), qui réunit actuellement 33 pays en Équateur.

Martin a proposé au Secrétariat que la Conférence exhorte les membres à renforcer le multilatéralisme, la solidarité et la coopération internationale, notamment la collaboration Sud-Sud et Triangulaire, pour la pleine réalisation du second Objectif de Développement Durable de l’Agenda 2030 des Nations Unies, défini comme la faim zéro.

Il a ajouté que ces principes devraient être les « mots d’ordre » de tous les membres de l’organisation. 

La position cubaine a été soutenue par les personnes présentes, qui ont accepté son incorporation dans le rapport final prévu pour être divulgué demain, lors de la clôture de l’événement commencé le 28 mars dernier.

Le fonctionnaire cubain a également reconnu l’importance de l’assistance technique de la FAO aux projets de lutte contre le changement climatique et a souligné l’engagement de son pays à lutter contre ce phénomène, notamment afin d’atténuer les effets négatifs sur l’agroécologie.

« Les initiatives de lutte contre le changement climatique sont une pratique commune à Cuba, avec l’aide de la FAO, en tant qu’agence de mise en œuvre de différents projets pour le renforcement de la résilience des communautés rurales, avec un financement du Fonds vert pour le climat, et de grande pertinence pour notre pays », a-t-il précisé.

En outre, il a profité de l’occasion pour réaffirmer l’engagement de son pays envers les États des Caraïbes de « partager, non pas ce que nous avons de trop, mais ce que nous avons, et ce malgré le blocus économique, financier et économique imposé depuis plus de 60 ans par les États-Unis à Cuba et les mesures coercitives intensifiées ces dernières années ».

Dans des déclarations à Prensa Latina à l’issue de son intervention, Martin a expliqué que la proposition sur le renforcement de la solidarité, de la coopération et du multilatéralisme est conforme à la résolution A/RES/70/1, paragraphe 30, adoptée par l’Assemblée Générale des Nations Unies le 25 septembre 2015 concernant l’Agenda 2030.

« Ce point spécifique vise à exhorter les États à s’abstenir de promulguer unilatéralement des mesures économiques, financières et commerciales incompatibles avec le droit international et la Charte des Nations Unies et contre le développement économique et social, en particulier des pays en développement », a-t-il précisé.

peo/acl/scm 

EN CONTINU
notes connexes