jeudi 18 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’Unesco reconnaît la solidarité de Cuba avec l’Afrique

Paris, 5 avril (Prensa Latina) Le directeur général adjoint de l’Unesco pour la Priorité Afrique, Firmin Edouard Matoko, a mis en relief aujourd’hui la contribution de Cuba au continent Africain en matière d’éducation et de santé, un soutien réaffirmé dans le cadre de la pandémie de Covid-19.

Lors d’une interview accordée à Prensa Latina à Paris, celui qui est également responsable des Affaires étrangères auprès de l’Unesco a mentionné les possibilités d’étude que l’île des Caraïbes offre à de nombreux jeunes Africains, avec des milliers de diplômés dans diverses spécialités au cours de dernières décennies.

De même, en ces temps de pandémie de Covid-19, nous avons pu voir que des médecins cubains sont arrivés sur le continent pour aider différents pays à y faire face, a-t-il souligné.

Matoko a souligné la reconnaissance de ces actions par l’Unesco comme une contribution importante au soutien à l’Afrique.

En ce qui concerne Cuba, le directeur général adjoint a souligné les liens et le travail conjoint sur de nombreuses initiatives avec la Commission nationale cubaine pour l’Unesco et la Mission Permanente de la nation antillaise auprès de l’organisation, une délégation dirigée par l’ambassadrice Yahima Esquivel.

Nous disposons des programmes importants en Amérique latine, comme ceux concernant les peuples d’origine africaine et la Route de l’esclave, qui retrace l’histoire et enseigne aux enfants ce qui est arrivé à ces êtres humains, a-t-il ajouté.

Dans son échange avec Prensa Latina, Matoko a réitéré la priorité accordée par l’Unesco à l’Afrique dans différents domaines tels que l’éducation, la science, la culture et la communication.

Nous poursuivons un programme spécial de soutien au continent datant des  années 1980, qui fonctionne par le biais de plus de 30 bureaux sur le terrain, nationaux et régionaux et en coordination avec l’Union africaine (UA) et d’autres organisations », a-t-il déclaré.

L’accès inclusif à l’éducation pour les filles, l’identité culturelle, l’étude de l’histoire, la reconnaissance de leur riche héritage et la culture de la paix figurent parmi les thèmes de l’accompagnement encadré dans l’Agenda 2063 de l’UA pour stimuler le développement socio-économique.

peo/ssa/acl/wmr

EN CONTINU
notes connexes