mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’Union européenne met en œuvre un cinquième train de sanctions contre la Russie

Bruxelles, 8 avril (Prensa Latina) L’Union européenne (UE) a adopté vendredi le cinquième train de sanctions contre la Russie à la suite de l’opération militaire déployée par le Kremlin en Ukraine. En cette occasion les règlements  concernent le charbon et les moyens de transports.

La nouvelle réglementation interdit l’achat, l’importation ou le transfert de charbon et d’autres combustibles fossiles solides vers l’UE s’ils sont originaires ou exportés de la Russie.

Le montant annuel des transactions est estimé par le mécanisme de l’UE à environ 800 milliards d’euros.

Les soi-disant mesures punitives comprennent, d’une part, la fermeture des ports de l’UE aux navires battant pavillon russe et des routes de l’UE aux transporteurs russes et, d’autre part, des exemptions aux denrées agroalimentaires, aux produits médicaux et pharmaceutiques, à l’énergie et aux cargaisons humanitaires.

Des interdictions prélevées au secteur informatique, autant qu’à l’importation de bois, de ciment, d’engrais, de fruits de mer et de liqueurs, sont en outre imposées pour un montant de cinq milliards et demi d’euros.

Par ailleurs, les clauses prohibent la gestion des entreprises russes sur les marchés publics au sein des États membres de l’UE, tandis que le soutien financier aux organismes publics russes se voit limité.

L’inhibition du dépôt des fonds dans des portefeuilles cryptographiques et de la vente des billets de banque et des titres en toute monnaie officielle des États membres de l’UE touche la Russie, le Belarus, voire toute personne physique et morale, entité ou organisme de ces pays. 

jcc/jcm/ehl

 
EN CONTINU
notes connexes