jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Russie reprouve un éventuel élargissement de l’OTAN

Moscou, 11 avril (Prensa Latina) L’élargissement de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN), y compris la possibilité d’admettre la Finlande et la Suède, ne contribuera pas à la sécurité en Europe, a déclaré aujourd’hui le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov.

« L’Alliance elle-même est plutôt un outil de confrontation. Ce n’est pas une alliance qui garantit la paix et la stabilité. Une nouvelle expansion de l’Alliance n’apportera certainement pas de sécurité supplémentaire au continent européen », a déclaré M. Peskov aux journalistes. Selon le Times de lundi, Stockholm et Helsinki veulent rejoindre l’OTAN cet été et leurs autorités travaillent ensemble pour parvenir à un consensus au sein de leur pays sur la question de l’adhésion, mais chaque État prendra la décision finale de manière indépendante.

Auparavant, le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, avait déclaré que l’entrée éventuelle de ces pays dans le bloc était l’un des sujets les plus discutés lors de la réunion des ministres des Affaires étrangères de l’OTAN qui s’est tenue à Bruxelles les 6 et 7 avril.

Le quotidien finlandais Iltalehti a confirmé que le pays pourrait décider de demander son adhésion à l’OTAN en mai, après le prochain examen parlementaire, selon un rapport qui sera présenté par le gouvernement sur la politique étrangère et de sécurité.

Si la demande est approuvée, le processus d’admission de la Finlande à l’OTAN pourrait prendre plusieurs mois à un an, a déclaré le ministre des Affaires étrangères Pekka Haavisto.

Le parti social-démocrate des travailleurs de Suède (SDRPS), au pouvoir, mène quant à lui une discussion interne sur l’adhésion du pays au bloc euro-atlantique.

jcc/jcm/mml

EN CONTINU
notes connexes