mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Russie dénonce les actions de l’Occident contre ses diplomates

Moscou, 12 avril (Prensa Latina) La porte-parole du ministère des Affaires étrangères de la Russie, Maria Zajárova, a dénoncé aujourd’hui que les diplomates de son pays sont soumis à la pression de sanctions massives dans les pays occidentaux.

Dans des déclarations à la chaîne de télévision Russie 24, elle a averti que l’expulsion des représentants de Moscou dans ces pays « n’a rien à voir avec les réalités diplomatiques de longue date ».

Zajárova a rappelé que la déclaration de persona non grata, parfois, ferme la possibilité pour un diplomate de travailler dans une direction constructive pendant de nombreuses années.

Elle a expliqué que, dans la pratique courante, une telle mesure s’appliquait aux fonctionnaires qui combinaient le travail diplomatique avec des activités non conformes aux pouvoirs qui leur étaient conférés. Elle a souligné qu’une telle décision devrait être étayée par des preuves des faits qui sont reprochés au diplomate concerné.

« De quels faits pouvons-nous parler quand les diplomates russes sont expulsés de pays par dizaines : 30, 40 et 50 personnes à la fois? Et puis une douzaine ou deux autres sont expulsés une semaine plus tard », a-t-elle questionné selon l’agence de presse TASS.

Zajárova a ajouté que ces mesures ne visaient pas à prévenir des activités incompatibles avec le statut déclaré. « Il s’agit d’imposer des sanctions aux diplomates russes afin qu’ils n’aient pas la possibilité de travailler et de les bloquer complètement », a-t-elle déclaré.

Selon la porte-parole, ces actions s’accompagnent d' »une terrible campagne d’intimidation, de chantage, de menaces » de la part de ces pays, y compris des attaques physiques contre les missions diplomatiques de Moscou à l’étranger.

Depuis le début de l’« opération militaire spéciale » russe en Ukraine le 24 février dernier, les pays occidentaux ont déclaré plus de 300 diplomates russes persona non grata.

peo/mgt/mml

EN CONTINU
notes connexes