dimanche 14 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba dénonce l’utilisation par les États-Unis des droits de l’homme à leur guise

La Havane, 13 avril (Prensa Latina) Le ministre cubain des Affaires étrangères, Bruno Rodríguez, a dénoncé aujourd’hui la façon dont les États-Unis abordent la question des droits de l’homme comme outil contre les pays qui ne se replient pas aux intérêts de ce pays.

Le ministre des affaires étrangères de Cuba a condamné via son compte Twitter le fait que le pays du Nord « récompense et finance des gouvernements faisant état d’un bilan abominable » dans ce domaine.

Mardi, le département d’État nord-américain a publié son dernier rapport annuel sur les droits de l’homme à travers le monde, dans lequel on évite d’exposer des problèmes internes tout en décrivant ce qui se passe ailleurs.

M. Rodríguez a déclaré que le blocus économique, commercial et financier des États-Unis s’avère la principale transgression des conditions vitales des citoyens cubains.

Le texte manipule également la question afin de subvertir l’ordre constitutionnel de la nation cubaine.

De son côté, la directrice adjointe pour les États-Unis au ministère des Affaires étrangères, Johana Tablada, a qualifié de discrédit pour le gouvernement étasunien la mise en œuvre d’une politique mensongère qui gaspille des millions dans une campagne de désinformation à grande échelle contre Cuba, sa population, son système de santé et ses sources légitimes de revenus.

Elle a en surplus dénoncé la répression subie par la population des États-Unis et d’autres pays, bénéficiant d’un traitement préférentiel de sa part.

La National Urban League (NUL) a rendu publique un rapport sur la situation de la population noire aux États-Unis en 2022 et ses conclusions montrent du doigt l’inégalité et le racisme systémique qui y couvent.

Le rapport note que les personnes d’ascendance africaine sont défavorisées dans des domaines tels que le revenu, inférieur de 37 % à celui des Blancs, et ont moins de chances de bénéficier de l’accession à la propriété.

D’autre part, un certain nombre d’États imposent des restrictions à la possibilité de pratiquer des avortements, alors que l’accès des minorités aux urnes est entravé dans une vingtaine de territoires.

jcc/mgt/lrg

EN CONTINU
notes connexes