lundi 15 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La stratégie de guerre cognitive de l’OTAN est analysée en Équateur

Quito, 13 avril (Prensa Latina) La stratégie de guerre cognitive de l’OTAN a fait l’objet d’une analyse aujourd’hui dans cette capitale dans le cadre de la clôture du Forum international : « Hugo Chávez au temps présent », qui se tient à la mémoire de l’ancien président vénézuélien.

Ledit sujet a été abordé par le psychologue Ricardo Chang devant des représentants des organisations sociales et politiques, ainsi que des responsables diplomatiques d’autres pays participant à cet événement de deux jours, organisé par la Coordonnatrice pour la paix, la souveraine, l’intégration et la non-ingérence (CPAZ).

« Nous sommes au cœur d’une dispute pour l’hégémonie mondiale hésitant entre l’empire décadent des États-Unis et les puissances émergentes comme la Russie et la Chine par la suite d’une crise qui marque une transition vers la mondialisation néolibérale et culturellement anglo-saxonne et blanche, occidentale », a exprimé le psychologue.

Cette affirmation s’inscrit dans le cadre de la conférence intitulée : « L’avènement de la guerre cognitive annoncée par l’OTAN. Sera-t-elle une nouvelle menace pour le Venezuela? ». En ce sens, a-t-il estimé que nous vivons au milieu de la fin du monde unipolaire.

Néanmoins, il a considéré que bien que nous ne pouvons pas sous-estimer les capacités des États-Unis, le déclin de l’hégémonie mondiale de ce pays du nord est dû à l’épuisement du projet du nouveau siècle états-unien.

Quant à la manière d’affronter cette puissance, en définitive, le psychologue a cru nécessaire lutter pour la paix, ce qui va au-delà de la proclamer un composant inaliénable de forces motrices de l’être humain.

jcc/ssa/ jha/scm

EN CONTINU
notes connexes