jeudi 18 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le président du Venezuela appelle à rompre avec le récit hégémonique de l’Occident

Caracas, 13 avril (Prensa Latina) Le président vénézuélien, Nicolás Maduro, a appelé aujourd’hui les mouvements de communication alternative et populaire à mettre un terme au récit hégémonique d’hypermédias, qui répondent aux intérêts des puissances occidentales.

Dans le cadre du programme de commémoration du 20e anniversaire du coup d’État d’avril 2002 contre le président de l’époque Hugo Chávez (1954-2013), M. Maduro a tenu une réunion avec les délégués de différents pays participant au Sommet international contre le fascisme, qui finira demain à la capitale vénézuélienne.

Le président a exprimé que contrer le récit hégémonique et les mensonges de l’Occident face à l’émergence d’un monde multipolaire figurait à présent parmi des grands objectifs des forces populaires de communication au niveau mondial.

À cet égard, il a lancé un appel aux participants de cet événement à brandir les bannières des libertés publiques, de la véritable démocratie, de la liberté d’expression et d’information.

M. Maduro a rappelé qu’au cours du coup d’État de 2002, les propriétaires des grands médias privés avaient imposé un silence informatif et une dictature médiatique, en soutien des plans des groupes oligarchiques et militaires visant  à renverser le leader vénézuélien.

« Le rôle joué par les médias privés vénézuéliens et par de diverses agences internationales lors du coup d’État contre le président Hugo Chávez en avril 2002 a été celui du silence et du mensonge », a souligné le président Maduro.

Il a rappelé que face à la manipulation médiatique, le peuple vénézuélien est devenu l’acteur principal de la communication populaire au-delà de la mainmise médiatique.

jcc/ssa/jha/wup

EN CONTINU
notes connexes