mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Lavrov dénonce la guerre hybride de l’Occident contre la Russie

Moscou, 14 avril (Prensa Latina) Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a accusé aujourd’hui l’Occident de lancer une guerre hybride totale contre son pays, qui englobe aussi le spectre de l’information, en utilisant la crise ukrainienne comme prétexte.

Il a souligné que les États-Unis et l’Union européenne (UE) s’étaient approprié le titre de « phare de la démocratie » pour violer gravement leurs obligations internationales de garantir la liberté d’expression, l’accès équitable à l’information, y compris en provenance d’autres pays.

Le ministre a rappelé qu’au cours de la période 1990-1991, dans le cadre de la « vague d’euphorie pour les valeurs humaines universelles », de nombreux documents ont été adoptés dans le cadre de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), a rapporté l’agence de presse TASS.

Il a averti que, cependant, « dès que la Russie a commencé à exprimer ses évaluations, a commencé à avoir confiance en ses intérêts nationaux véritables et légitimes, tous les engagements de l’Occident sur la nécessité de garantir le libre accès à l’information, qui ont été adoptés à l’époque, ont été oubliés et enterrés ».

Lavrov a souligné qu’il s’agit d’une autre caractéristique des méthodes appliquées aujourd’hui par les pouvoirs des pays occidentaux, en violation flagrante du droit international, qu’ils préfèrent remplacer par certaines de leurs propres règles.

« Une de ces règles réside précisément dans le fait que lorsque l’Occident n’aime pas quelque chose, il bloque simplement l’accès à l’information de sources appropriées », a-t-il dénoncé.

Le ministre a indiqué que l’Occident refuse à la Russie, à ses médias, à son opinion sur ce qui se passe dans le monde, l’applicabilité de tous ces engagements internationaux en faveur de la liberté d’expression et de la libre circulation de l’information. 

peo/mgt/mml 

EN CONTINU
notes connexes