mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Hommage à Garcia Marquez

Caracas, 18 avril (Prensa Latina) Le président vénézuélien Nicolás Maduro a rendu hommage dimanche à l’écrivain colombien Gabriel García Márquez huit ans après sa mort. 

« Le génie de la littérature universelle, créateur d’un territoire éternel nommé Macondo, où il a vécu 100 ans de solitude et un grand nombre de ses histoires (…) Le génie de ce néo-grenadin vit dans la mémoire des peuples. Vive El Gabo !, a écrit le président sur Twitter.

L’illustre écrivain est né le 6 mars 1927 à Aracataca, en Colombie, et il est mort à la Ville du Mexique à l’âge de 87 ans, le 17 avril 2014, un jeudi Saint.

Lauréat du Prix Nobel de Littérature en 1982, García Márquez a été l’un des écrivains le plus influents de ce qu’on appelle le boom latino-américain, créateur du réalisme magique, dont les principes esthétiques ont créé un style propre de la littérature hispano-américaine.

Éditeur, scénariste et journaliste, outre son roman emblématique « Cent ans de solitude », ses œuvres  comprennent « L’amour au temps du choléra », « Le général dans son labyrinthe », « Douze contes vagabonds », « Mémoires de mes putains tristes » et «Journal d’un enlèvement ». 

En 2007, l’Académie royale espagnole et l’Association des Académies de la Langue Espagnole ont publié une édition commémorative populaire de son chef-d’œuvre, pour le considérer l’un des grands classiques hispaniques de tous les temps.

Il a été reconnu à la fois pour son génie d’écrivain et pour ses positions politiques en faveur des processus de gauche en Amérique Latine. Il avait de forts liens d’amitié avec les dirigeants révolutionnaires Hugo Chávez y Fidel Castro.

jcc/ssa/rgh/ycv

 
EN CONTINU
notes connexes