mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Hongrie nie soutenir les sanctions de l’UE contre la Russie

Budapest, 19 avril (Prensa Latina) Le ministre hongrois des Affaires étrangères, Peter Szijjarto, a déclaré aujourd’hui que son pays ne se joindrait pas aux sanctions de l’Union européenne contre le pétrole et le gaz russes, selon des sources officielles.

Le peuple hongrois ne peut pas payer pour cette guerre, et nous ne soutiendrons donc pas l’imposition de sanctions sur l’approvisionnement en gaz et en pétrole, a déclaré Szijjárto.

Selon le ministre, la Hongrie dépend du gaz russe, et les livraisons sont effectuées selon des contrats internationaux précédemment acquis.

Le 24 février dernier, la Russie a lancé une « opération militaire spéciale » en Ukraine, après que les autorités des républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk aient demandé de l’aide pour repousser l’agression de Kiev.

Moscou a reconnu l’indépendance et la souveraineté des deux territoires et signé des traités d’amitié, de coopération et d’assistance mutuelle avec leurs leaders, y compris l’établissement de relations diplomatiques et l’aide militaire.

Auparavant, le président russe Vladimir Poutine a déclaré que l’« opération militaire spéciale » avait pour but de protéger la population du Donbass des exactions et du génocide de Kiev au cours des huit dernières années et de « démilitariser » l’Ukraine.

Plusieurs pays occidentaux, menés par les États-Unis et le Royaume-Uni, ont rejeté ces opérations de Moscou et ont renforcé leurs sanctions contre les fonctionnaires et les entreprises russes.

peo/mgt/to/amp 

EN CONTINU
notes connexes