jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Syrie dénonce des crimes de guerre des États-Unis

Damas, 19 avril (Prensa Latina) Le ministère des Affaires étrangères de la Syrie a catalogué aujourd’hui comme crimes de guerres et lèse-humanité les bombardements perpétrés par la Coalition internationale dirigée par les États-Unis contre plusieurs villes de cette nation levantine.

La destruction de la ville de Raqqa et l’assassinat de milliers de civils innocents dans celle-ci par l’alliance illégale formée par Washington n’ont pas encore reçu l’attention internationale requise, a affirmé le ministère des Affaires étrangères dans deux lettres adressées au secrétaire général des Nations Unies et au président du Conseil de Sécurité.

Dans ses lettres, ce ministère a affirmé que l’ampleur des pertes d’infrastructures et de propriétés publiques et privées, ainsi que le nombre de victimes civiles, en particulier dans les villes de Raqqa, Ain al-Arab et al-Bagouze, démontrent la brutalité et l’atrocité des États-Unis et leurs alliés.

Il a considéré que, compte tenu de l’indifférence de la communauté internationale, il est très urgent de mettre en évidence ce problème, et il a inscrit en faux les rapports des institutions officielles états-uniennes sur ce qui s’est passé à Raqqa.

Le ministère des Affaires étrangères a exhorté les Nations Unies à analyser et à traiter la question de la destruction de Raqqa et de l’assassinat de ses habitants, et à tenir tous les gouvernements des pays membres de la Coalition internationale responsables des crimes commis.

En juin 2017, la coalition internationale a bombardé Raqqa pour chasser les terroristes de l’État islamique, détruisant ses principales infrastructures et 80 % des logements.

peo/livp/acl/fm

EN CONTINU
notes connexes