samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Syrie: l’opération militaire turque entraîne des déplacements de population

Damas, 20 avril (Prensa Latina) La recrudescence des attaques de l’armée turque contre plusieurs villes du nord de la Syrie ont provoqué le déplacement de centaines de familles et des pertes matérielles pour leurs propriétés, ont rapporté les médias aujourd’hui.

Des drones et des tirs d’artillerie lourde des forces turques et des groupes extrémistes opérant sous leur commandement ont visé la ville d’Abu Rasen et sept villages environnants dans le nord de la province de Hasakeh (nord-est), ont affirmé des militants cités par l’agence de presse officielle SANA.

En plus des dégâts causés, les actions hostiles d’Ankara ont entraîné une grande panique parmi les villageois, dont beaucoup ont été contraints de fuir leurs maisons vers les villes voisines.

De même, un bombardement de 50 obus d’artillerie a été signalé contre plusieurs villages du nord de la province d’Alep.

En parallèle, une milice séparatiste adossée par les États-Unis, les soi-disant Forces démocratiques syriennes (FDS), ont annoncé que 11 de leurs membres avaient été tués par un pilonnage turc sur leur quartier général localisé dans la ville de Tal Shanan.

Ces assauts ont été considérés comme les plus violents au cours des trois derniers mois et un acte de transgression du cessez-le-feu conclu en octobre 2019 entre la Russie et la Turquie, soutiennent des responsables à Damas.

La Turquie a déployé illégalement des milliers de soldats dans quatre provinces du nord de la Syrie depuis 2018 sous prétexte d’éliminer les milices kurdes qu’Ankara considère comme une menace pour sa sécurité.

À plusieurs reprises, le gouvernement syrien a dénoncé cette présence et l’a qualifiée d’occupation, tout en affirmant qu’elle empêche une libération complète du terrorisme.

jcc/oda/fm

 
EN CONTINU
notes connexes