mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Une ONG palestinienne dénonce les doubles standards de l’Occident

Ramallah, 20 avril (Prensa Latina) Le Centre palestinien pour les droits de l’homme (PCHR) a dénoncé aujourd’hui la politique de deux poids deux mesures de l’Occident et de la Cour pénale internationale (CPI) du fait de leur réaction rapide contre la Russie et leur nonchalance à réagir face aux crimes israéliens.

Nous sommes percutés par la réaction immédiate des acteurs internationaux qui imposent des sanctions économiques à Moscou et de la cour qui enquête sur les allégations, mais qui en même temps restent silencieux face aux actions de Tel Aviv, a dit l’ONG dans un communiqué.

« La norme de justice devrait être la même pour tous les peuples du monde ; or on a mis en évidence une fois de plus (…) que les intérêts politiques prévalent sur le droit international ».

L’organisation a rappelé à la CPI que depuis le début de l’année, le nombre de transgressions de la loi commises par les forces d’occupation israéliennes, notamment les exécutions extrajudiciaires, les attaques et les provocations contre les civils en Cisjordanie, a augmenté.

Il a également accusé la nation voisine de pousser au nettoyage ethnique contre les Palestiniens de Jérusalem-Est dans le cadre d’une stratégie visant à judaïser la ville entière.

Au cours des quatre premiers mois de 2022, les forces de sécurité ont tué 37 Palestiniens en Cisjordanie, dont huit mineurs et deux femmes, selon le rapport.

Le PCHR a ajouté qu’au cours de cette période, 40 familles, soit 244 personnes au total, ont été déplacées dans ce territoire suite à la démolition d’une cinquantaine de maisons.

jcc/oda/rob

EN CONTINU
notes connexes