samedi 20 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les Nations Unies préoccupées par les incidents violents à Jérusalem

Nations Unies, 21 avril (Prensa Latina) Le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a exprimé hier une grande préoccupation face à la détérioration de la situation à Jérusalem, en particulier les incidents violents au sein et autour de lieux saints.

Dans un communiqué, il a déclaré qu’il était activement engagé avec les leaders de la région à faire tout ce qui est en son pouvoir pour réduire les tensions, éviter les actions et les discours incendiaires, et rétablir le calme.

« Les provocations doivent cesser immédiatement. Les jours fériés en cours pour les musulmans, les juifs et les chrétiens doivent être une période de paix et de réflexion, et non d’incitation et de violence », a-t-il déclaré.

À cet égard, Guterres a souligné que le statu quo dans les lieux saints de Jérusalem devait être maintenu et respecté.

L’ONU aidera les Palestiniens et les Israéliens à résoudre le conflit sur la base des résolutions pertinentes de l’ONU, du droit international et des accords bilatéraux, a-t-il indiqué.

Il a également souligné qu’il était urgent d’éviter le recours excessif à la force et de mettre un terme à toutes les mesures unilatérales telles que les colonies de peuplement et les expulsions de la part de Tel-Aviv, qui pourraient compromettre la solution des deux États.

Pour sa part, le coordinateur spécial du secrétaire général des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, Tor Wennesland, reste en contact étroit avec les partenaires régionaux et les parties au conflit pour apaiser la situation. 

Dimanche dernier, au moins 17 Palestiniens ont été blessés à la suite d’un nouvel assaut des forces de sécurité israéliennes sur l’esplanade des mosquées à Jérusalem-Est, le deuxième en trois jours à peine.

Ces chiffres ont été enregistrés par le Croissant-Rouge à la suite de la répression violente d’agents en uniforme sous le commandement de Tel-Aviv, qui ont été accueillis avec des pierres par des dizaines de jeunes arabes présents sur place.

Musulmans et juifs vénèrent le site où se sont déroulées les confrontations, les premiers l’appelant Esplanade des mosquées et les seconds Mont du Temple.

Israël a occupé l’est de Jérusalem pendant la guerre de 1967 et, depuis lors, maintient son contrôle sur le territoire, en dépit des résolutions du Conseil de Sécurité de l’ONU.

peo/rgh/ifb

EN CONTINU
notes connexes