jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Hongrie paiera le pétrole et le gaz russes en roubles

Budapest, 28 avril (Prensa Latina) Le gouvernement hongrois utilisera le système mis en place par la Russie et paiera en roubles les importations de pétrole et de gaz de ce pays, a confirmé aujourd’hui le ministre des Affaires étrangères Peter Szijjarto.

La mesure de Moscou vise à lutter contre les effets des sanctions imposées par l’Union européenne et l’Occident à son encontre après le début de son « opération militaire spéciale » en Ukraine.

Quatre-vingt-cinq pour cent du gaz et plus de la moitié du pétrole que la Hongrie consomme proviennent de la Russie, ce qui explique la décision de l’exécutif de Budapest, selon Szijjarto.

D’autres pays, comme l’Allemagne et la Pologne, ont refusé de payer la Russie en roubles mais enverront des armes à l’Ukraine, un fait qui, selon le Kremlin, prolongera le conflit et pourrait mettre en danger la vie de civiles.

En février dernier, les républiques populaires de Donetsk et Lougansk ont ​​demandé de l’aide à Moscou après huit ans de siège de la parte de Kiev. La Russie a assuré que l’ « opération militaire spéciale » vise à « démilitariser et dénazifier » l’Ukraine et n’est pas dirigée contre la population civile.

Mais le conflit a provoqué un exode massif vers des pays comme la Pologne, la Roumanie, l’Allemagne et d’autres nations qui abritaient également des effectifs de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord pour faire pression sur la Russie.

Les sanctions imposées à la Russie risquent de générer un effet boomerang qui affectera l’Occident, selon des analystes.

peo/livp/jcm/ehl

EN CONTINU
notes connexes