mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Russie dénonce une nouvelle mise en scène d’un crime de guerre par l’Ukraine

Moscou, 28 avril (Prensa Latina) Le Centre national russe de Gestion de la défense a dénoncé aujourd’hui que l’armée ukrainienne prépare une nouvelle mise en scène d’un crime de guerre prétendument commis par les troupes russes dans la République populaire autoproclamée de Lougansk.

Le chef de l’entité militaire, Mijaíl Mizíntsev, a expliqué à la presse que la provocation visant à discréditer l’armée du pays eurasien devrait être présentée à la communauté internationale à travers des journalistes de médias occidentaux qui se trouvent en Ukraine.

« Des véhicules détruits sont emmenés et des ambulances apportent les corps de soldats ukrainiens en tenues de civils au marché central de la ville de Lisichansk, qui a été attaquée par erreur la veille par des unités de la 57e Brigade d’infanterie motorisée des Forces armées ukrainiennes. », a-t-il affirmé.

Mizíntsev a ajouté qu’avec ces montages, ils réaliseront « des photographies et des enregistrements vidéo mis en scène et des représentants d’agences de presse ukrainiennes et occidentales, notamment des États-Unis, de Lettonie, du Royaume-Uni et de Pologne, seront invités ».

En parallèle, il a réitéré que les forces ukrainiennes continuent d’utiliser les bâtiments d’infrastructures sanitaires pour installer des postes de soutien et déployer des armes lourdes.

En ce sens, il a argumenté que dans la ville de Konstantínovka, située dans la République populaire autoproclamée du Donbass, un hôpital a été organisé pour les militaires ukrainiens et tous les civils hospitalisés ont été expulsés sans tenir compte de leur état de santé.

De même, Mizíntsev a signalé qu’une unité de nationalistes ukrainiens est déployée dans un centre d’urgence de la ville de Zaporozhie, et que sur le terrain adjacent au complexe de santé des véhicules blindés et des positions de tir d’artillerie sont positionnés.

Le chef de l’entité russe a exhorté les organisations internationales, en particulier l’Organisation mondiale de la santé, à exercer une influence sur Kiev et à prendre des mesures pour garantir que l’infrastructure de ce secteur ne soit pas utilisée à des fins militaires.

peo/livp/jf/odf

 
EN CONTINU
notes connexes