mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Paris demande au Mali de reconsidérer la suspension de médias français

Paris, 28 avril (Prensa Latina) Le gouvernement français a exhorté aujourd’hui les autorités de transition du Mali à reconsidérer la suspension définitive dans le pays africain de la diffusion de Radio France Internationale (RFI) et de France 24.

Dans une nouvelle étape vers la détérioration de la crise entre Paris et Bamako, le gouvernement de transition local a décidé de mettre un terme définitif aux transmissions des deux médias, suspendues à la mi-mars au motif qu’elles avaient diffusé de fausses allégations de violations des droits de l’Homme par la junte au pouvoir.

Le ministère des Affaires étrangères français s’est déclarée préoccupée par cette mesure, qu’il a qualifiée de « grave atteinte à la liberté d’expression et à la liberté de la presse ».

Ces chaînes diffusent des programmes dans le plein respect des principes d’intégrité, d’impartialité et d’indépendance, a-t-il affirmé, alors que les autorités maliennes attribuent à RFI et France 24 une position de propagande médiatique contre la nation africaine et sa transition politique.

Ces médias se sont fait l’écho de plaintes de victimes présumées de crimes commis par des soldats.

À la suite de la crise bilatérale, la France a annoncé en février le départ de ses troupes du Mali, où elle a des militaires participant à l’opération antiterroriste Barkhane, qui doivent quitter le pays africain pour l’été et se réinstaller au Sahel.

peo/acl/wmr 

 
EN CONTINU
notes connexes