jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La demande dominicaine d’inclure Cuba dans le Sommet des Amériques

Santo Domingo, 29 avril (Prensa Latina) Le Parti communiste dominicain du travail (PCT) a réclamé aujourd’hui le droit de Cuba à participer au 9e Sommet des Amériques qui se tiendra à Los Angeles aux États-Unis, compte tenu de sa possible exclusion de l’événement.

Dans un communiqué auquel Prensa Latina a eu accès, les communistes dominicains ont condamné devant les peuples du monde et la communauté internationale, la tentative d’écarter l’île de participer au Sommet, un conclave qui réunit depuis plusieurs années les nations américaines pour aborder de questions d’intérêt régional.

« Les États-Unis, en tant que pays hôte, ne peuvent pas refuser la participation d’un État avec lequel ils entretiennent des relations diplomatiques, car violant non seulement la Convention de Vienne et les principes de la Charte des Nations unies, mais aussi leurs propres accords sur le rétablissement des relations diplomatiques signés avec La Havane, indique le texte.

Pour le PCT, si le gouvernement du président étasunien Joe Biden devait chasser la plus grande île des Caraïbes de la réunion régionale, cela signifierait une nouvelle agression contre la Révolution cubaine, tout en démontrant son mépris pour la coexistence pacifique et le droit des traités internationaux.

Cette position, selon le document, est une autre expression du double standard qui le caractérise, car si d’un côté il prétend s’intéresser à la régulation de la situation migratoire, de l’autre il prétend faire passer les politiques anti-immigration et l’hypocrisie dans le domaine de la santé.

Il n’y a aucune façon de justifier l’exclusion de Cuba d’un scénario international dans lequel la question de la santé sera débattue, précisément parce qu’elle a été l’un des pays qui a le mieux géré la situation sanitaire en pleine Covid-19.

L’organisation politique a appelé le gouvernement dominicain à ne pas se rendre complice du pays du Nord car étant  un nouveau coup porté à la souveraineté cubaine ainsi qu’à celle de ce pays et des autres nations qui le tolèrent, ce qui est contraire au droit public international et au droit international américain.

Nous exigeons le respect du droit et du pouvoir du gouvernement et de la Révolution cubaine de participer et d’établir leurs références au 9e Sommet des Amériques, qui est censé avoir lieu en juin prochain, a conclu le communiqué.

jcc/mgt/ema

 
EN CONTINU
notes connexes