mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Diaz-Canel remercie la solidarité mondiale avec Cuba

La Havane, 2 mai (Prensa Latina) Le président Miguel Diaz-Canel a remercié aujourd’hui la contribution des mouvements de solidarité avec Cuba pour faire face au blocus des États-Unis, lors de la fin d’une rencontre avec des représentants d’organisations étrangères.

Lors de la clôture de la Rencontre Internationale de Solidarité avec Cuba, le mandataire a souligné la tenue de ces journées contre le blocus et les dons d’intrants sanitaires au système de santé.

La solidarité ne peut être bloquée, elle restera une arme indestructible de lutte et un message de paix impossible à étouffer, a-t-il déclaré à plus de mille délégués de 219 organisations sociales et syndicales.

Diaz-Canel, qui est également le Premier secrétaire du Parti communiste cubain, a par ailleurs déclaré que la résistance créative de Cuba a été rendue possible par l’aide des amis étrangers qui doivent maintenant faire face à des campagnes de désinformation souvent violentes contre la Révolution.

Dans ses propos, le mandataire a dénoncé la pression maximale exercée par l’administration nord-américaine pour provoquer la déstabilisation et, avec le soutien de ses opérations de désinformation, tenir le gouvernement insulaire responsable de l’impact des mesures inhumaines de siège économique et financier.

Il a ajouté que cette campagne visait à manipuler les procès des personnes à l’origine des émeutes du 11 juillet de l’année dernière, qui se sont déroulés dans la transparence et dans le respect des garanties et de la légalité.

Au sujet de la tentative de Washington d’exclure Cuba du prochain Sommet des Amériques, le président a noté que tous les pays de la région devaient être inclus sur un pied d’égalité et non invités de manière sélective par les États-Unis. 

Ici, nous sommes les pauvres du monde, mais autonomisés, comme ne nous veulent pas les impérialistes. Nous restons le mauvais exemple tant redouté par les privilégiés des sociétés de classe. Ceux qui sont déterminés à conquérir toute la justice continueront à se battre pour qu’un monde meilleur soit possible, a-t-il manifesté.

La Rencontre internationale de solidarité avec Cuba s’est conclue aujourd’hui par une déclaration condamnant le blocus nord-américain contre Cuba et appelant les mouvements de la gauche mondiale à s’unir pour faire avancer la lutte anti-impérialiste.

Le rendez-vous, auquel participent plus de mille délégués, a débuté samedi dernier et a inclus dans son programme des visites de quartiers, d’entités et la participation au défilé du 1er mai.

peo/car/jfs 

EN CONTINU
notes connexes