lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Slovaquie et la Hongrie s’opposeront aux sanctions contre la Russie

Bratislava, 3 mai (Prensa Latina) Les gouvernements de la Slovaquie et de la Hongrie ont annoncé aujourd’hui qu’ils s’opposeraient aux sanctions contre le secteur énergétique russe que prépare l’Union européenne (UE) pour la situation en Ukraine.

Les deux pays ont argué de leur décision qu’ils dépendent trop de ces approvisionnements et qu’ils n’ont pas d’alternative immédiate, a souligné mardi la chaîne de télévision Euronews.

Les commissaires de l’UE examinent actuellement de nouvelles propositions de sanctions, qui pourraient inclure un embargo progressif sur le pétrole russe, mais il faudra quelques jours pour que les mesures entrent en vigueur, si elles sont finalement adoptées.

Le ministre slovaque de l’économie, Richard Sulik, a affirmé que la seule raffinerie du pays, Slovnaft, ne pouvait pas passer immédiatement du brut russe à un autre type de pétrole.

La Slovaquie dépend presque entièrement du pétrole russe, qu’elle reçoit par l’oléoduc Druzhba, de l’ère soviétique.

La Hongrie est également très dépendante, bien que d’autres grands importateurs d’hydrocarbures, comme l’Allemagne, aient déclaré qu’ils pourraient faire face si l’UE interdisait le pétrole russe.

Le ministre des Affaires étrangères hongrois, Peter Szijjarto, a déclaré que son pays ne voterait pas en faveur de sanctions qui empêcheraient le transport de gaz naturel ou de pétrole de Russie.

Szijjarto, qui se trouve au Kazakhstan, a ajouté que l’approvisionnement en énergie ne peut être mis en danger, car personne ne peut s’attendre à ce que nous laissions les Hongrois payer le prix du conflit en Ukraine.

peo/mem/Gfa 

EN CONTINU
notes connexes