jeudi 18 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’Ukraine a toujours l’intention d’adhérer à l’OTAN

Kiev, 4 mai (Prensa Latina) La vice-première ministre ukrainienne chargée de l’intégration européenne et euro-atlantique, Olga Stefaníshina, a assuré mercredi que son pays n’avait pas abandonné son objectif d’adhérer à l’OTAN malgré les refus ininterrompus du bloc militaire.

« L’hésitation de l’OTAN (Organisation du traité de l’Atlantique Nord) à admettre l’Ukraine, recevant  en 2008 une invitation de cette organisation lors du sommet de Bucarest, a débouché sur le conflit militaire en vigueur vis-à-vis de Moscou et a placé le président russe Vladimir Poutine là où il est aujourd’hui », a-t-elle affirmée dans une interview au quotidien espagnol El País rapportée par les médias locaux.

« La Suède et la Finlande deviendront membres de l’OTAN dès que possible. Mais je peux également vous garantir que si ces pays devaient attendre encore 15 ans pour une décision sur leur adhésion, ils seraient également en état de guerre », a déclaré la ministre adjointe.

Elle a exhorté, de plus,  les pays scandinaves à revoir leur politique de non-alignement de longue date en mettant l’accent sur les récentes décisions des gouvernements de Stockholm et d’Helsinki de rejoindre l’Alliance atlantique dans le contexte du conflit Russie-Ukraine.

Stefaníshina a ajouté que le président ukrainien, Vladimir Zelenski, avait  » tout à fait le droit de nier  » les messages  » frustrants » des dirigeants de l’OTAN, alors que Kiev attendait beaucoup plus de l’OTAN.

« C’est un fiasco pour un pays qui a inscrit dans sa constitution ses aspirations à rejoindre l’OTAN, qui a mis en œuvre des programmes nationaux avec l’OTAN comme perspective et qui a transformé le secteur de la sécurité et de la défense sur la base des normes de l’OTAN, écouter dire que pour que son adhésion soit approuvée il lui faut encore y parvenir », a-t-elle déploré.

Ensuite, Stefaníshina a révélé que Kiev remettrait cette semaine la deuxième partie du questionnaire correspondant au vu de sa demande d’adhésion à l’Union européenne (UE), et espère que la Commission européenne recommandera d’accorder à l’Ukraine le statut de candidat et qu’une décision sera prise en juin.

Depuis le 28 février, le dirigeant ukrainien a souscrit une demande d’adhésion à l’UE et a appelé à une intégration immédiate dans le bloc.

D’autre part, la Géorgie et la Moldavie ont adressé des demandes pareilles aux autorités de l’UE.

jcc/oda/odf

EN CONTINU
notes connexes