samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Hongrie accentue le refus de l’embargo pétrolier adressé contre la Russie

Budapest, 9 mai (Prensa Latina) Le ministre hongrois des Affaires étrangères, Péter Szijjártó, a repris lundi le refus par son pays de l’embargo sur les importations de pétrole russe proposé par la Commission européenne (CE).

« Pareilles  sanctions seraient un problème pour nous », a dit Szijjártó à l’Assemblée nationale (parlement). Les propos du chancelier hongrois font allusion à un nouveau train de sanctions que l’Union européenne (UE) entend imposer au géant slave à la suite de l’opération militaire spéciale lancée en Ukraine à la demande des gouvernements des républiques populaires de Donetsk et de Lougansk, assiégées par Kiev depuis huit ans.

En réponse à la nouvelle proposition de l’UE, le gouvernement de Budapest a exigé des garanties pour un approvisionnement énergétique alternatif et sûr avant de se passer du pétrole brut russe.

Tant qu’il n’y aura pas de solution au problème hongrois, notre gouvernement ne votera pas en faveur du paquet de sanctions de Bruxelles, a insisté le chef de la diplomatie hongroise, en mettant en garde contre l’escalade des prix du carburant qui résulterait d’une réduction des flux de pétrole russe.

Dimanche, les pays de l’UE n’ont pas réussi à trouver un consensus sur l’interdiction des importations de pétrole en provenance de la Russie en raison des difficultés rencontrées par certains partenaires comme la Slovaquie, la République tchèque, fortement dépendants des approvisionnements pétroliers de Moscou.

jcc/rgh/ehl

EN CONTINU
notes connexes