mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les États-Unis utilisent la calomnie pour justifier l’exclusion de Cuba du Sommet des Amériques

La Havane, 19 mai (Prensa Latina) Le ministre des Affaires étrangères cubain Bruno Rodriguez a dénoncé aujourd’hui les calomnies proférées par les États-Unis pour tenter de justifier l’exclusion du pays caribéen du prochain Sommet des Amériques.

« Dépourvus de prétextes pour exclure des pays de la région du Sommet hémisphérique de Los Angeles, les États-Unis ont une nouvelle fois recours à la calomnie en assenant que Cuba ne coopère pas suffisamment dans la lutte contre le terrorisme. Un mensonge de plus », a déclaré le diplomate cubain sur Twitter.

Les tentatives de Washington d’exclure l’île, le Venezuela et le Nicaragua de cette réunion ont suscité des expressions de rejet parmi les leaders de la région.

Des dirigeants, comme le Mexicain Andrés Manuel López Obrador, et le Bolivien Luis Arce, ont avancé qu’ils seraient absents du Sommet si toutes les nations américaines n’étaient pas invitées.

Ce jeudi, le ministre des Affaires étrangères cubain a exhorté la Maison Blanche à comprendre qu’en Amérique latine et dans les Caraïbes « il n’y a plus de place pour la Doctrine Monroe », qui prône la domination des États-Unis sur l’hémisphère.

Toujours sur Twitter, le vice-ministre des Affaires étrangères Carlos Fernandez de Cossío a qualifié le prétexte avancé par le gouvernement nord-américain de « calomnie hypocrite qu’aucun fonctionnaire de ce gouvernement ne peut honnêtement justifier ».

La trajectoire cubaine dans la lutte réelle contre le terrorisme est propre et reconnue, a-t-il souligné.

peo/car/evm 

EN CONTINU
notes connexes