lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba dénonce le blocus des Etats-Unis comme une incitation à la migration irrégulière

Nations Unies, 20 mai (Prensa Latina) Cuba a dénoncé devant l’ONU le stimulus que représente aujourd’hui le blocus nord-américain pour la migration irrégulière.

Cette politique visant à décourager les Cubains par la privation et le besoin s’avère une violation flagrante des droits de l’homme les plus fondamentaux, a déclaré le vice-ministre des affaires étrangères de ce pays des Caraïbes, Elio Rodríguez.

En effet, plusieurs administrations étasuniennes ont mis en œuvre des actions qui encouragent l’émigration irrégulière de Cuba vers la nation du Nord, ce qui favorise les actes criminelles, à savoir la contrebande et le trafic d’êtres humains.

Rodríguez a également réaffirmé  l’engagement de l’île envers les objectifs du Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières, tout en participant au premier forum de révision de l’accord.

Dans son discours, le vice-ministre cubain des affaires étrangères a appelé à une véritable coopération multilatérale en matière de migration internationale, fondée sur les buts et principes de la Charte des Nations unies et les normes du droit international.

A cet égard, les défis pour Cuba dans la mise en œuvre du Pacte sont exacerbés par l’application et le renforcement du blocus économique, commercial et financier des États-Unis.

Selon le haut fonctionnaire, la réalisation complète du droit au développement est le seul moyen efficace d’équilibrer les flux migratoires dans le monde.

Le premier forum consacré à cette question, qui se termine ce vendredi au siège des Nations unies à New York, a lieu quatre ans après l’adoption du Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières.

jcc/jcm/ifb

 
EN CONTINU
notes connexes