vendredi 12 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Serbie désapprouve la demande d’adhésion de Pristina à la CE

Belgrade, 20 mai (Prensa Latina) Le ministre serbe des Affaires étrangères, Nikola Selakovic, a estimé vendredi que la demande d’adhésion de Pristina au Conseil de l’Europe (CoE) était contraire aux règles de cette organisation et d’autres, ainsi qu’au droit international.

Selon M. Selakovic, en cherchant à devenir membre du Conseil de l’Europe, Pristina tente d’abuser de cette organisation.

C’est très inquiétant et cela devient un nouveau signal clair qu’il n’a pas l’intention de résoudre quoi que ce soit par le dialogue, mais qu’il a une fois de plus décidé d’adopter une approche unilatérale, a dit M. Selakovic à la télévision nationale serbe.

Selakovic a  noté que la Serbie était  toujours attachée au droit international et n’acceptait pas sa violation ou son application sélective.

« L’examen de la candidature juridiquement inacceptable du prétendu Kosovo à l’adhésion à l’organisation compromettrait son autorité », a souligné le ministre.

« Une telle démarche de la part de Pristina est absolument inacceptable pour nous, et nous serons contraints de répondre de manière décisive à une grave transgression de notre intégrité territoriale par tous les moyens diplomatiques disponibles », a-t-il souligné.

Après une réunion du Conseil national de sécurité de Serbie, Selakovic a affirmé que quatre autres pays du monde avaient informé Belgrade qu’ils avaient retiré leur reconnaissance de l’indépendance du Kosovo autoproclamé.

Le président serbe Aleksandar Vucic a dit que le Kosovo non reconnu avait demandé l’adhésion à la CE en violation des accords de Washington.

M. Vucic a promis une réponse forte au Kosovo pendant que Belgrade continuerait à œuvrer pour le retrait de la reconnaissance de l’indépendance du Kosovo.

Ces dernières années, la province serbe autonome du Kosovo-Metohija a affirmé unilatéralement son indépendance en février 2008 et a cherché activement à rejoindre les organisations internationales, notamment l’Unesco et Interpol.

Plus de 60 pays, dont la Russie, l’Inde et la Chine, ainsi que cinq États membres de l’UE, s’opposent à la reconnaissance du Kosovo.

jcc/mem/amp

EN CONTINU
notes connexes