vendredi 19 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Grèce commence à payer le gaz russe en roubles

Moscou, 24 mai (Prensa Latina) Tous les importateurs grecs de gaz russe ont commencé à payer en roubles la société Gazprom, de sorte qu’il n’y aura pas d’interruption des approvisionnements, a déclaré une source commerciale à l’agence de presse RIA Novosti.

Les trois principales sociétés chargées des achats du carburant dans la nation hellénique sont DEPA Commerce, Mytilineos et Prometheus Gas.

Les livraisons provenant de Russie représentent 45 à 55 % des importations, selon la saison.

D’après les experts, le remplacement du gaz russe par une autre source ne sera pas possible dans les années à venir. Ce lundi, l’agence de presse AMNA a rapporté que DEPA a soldé les comptes avec Gazprom pour les livraisons d’avril en euros, en suivant les directives de la Commission européenne du 19 mai.

En cas de non paiement des approvisionnements russes, les autorités grecques seraient obligées de mettre en place des coupures d’électricité en raison du manque de capacité du pays.

Toutefois, la source de ladite société a déclaré qu’il n’y aurait pas de réduction de l’approvisionnement, « tout va bien », a-t-elle signalé.

Le 21 mai, la société finlandaise de transport de gaz Gasgrid Finland a annoncé l’arrêt des livraisons du combustible en provenance de Russie à compter de ce jour et a confirmé que les nouveaux achats requis par le pays seront importés par d’autres moyens et selon les priorités du marché national.

La veille, les autorités russes ont noté qu’environ la moitié des clients européens de Gazprom avaient accepté d’effectuer les paiements en monnaie russe.

En effet, les gouvernements allemand et italien ont autorisé leurs entreprises à ouvrir des comptes en roubles pour payer le gaz russe, suite à une consultation avec l’Union européenne, a rapporté l’agence de presse Reuters vendredi dernier.

Berlin a notifié aux importateurs de gaz allemands la possibilité d’ouvrir des comptes en roubles pour payer les ressources énergétiques, à condition que les transferts à la Gazprombank de Russie soient effectués en devises étrangères.

De même, une source du gouvernement italien a précisé que la déclaration de la compagnie pétrolière italienne Eni concernant l’ouverture de comptes avec une banque russe avait été précédée d’une explication correspondante de la Commission européenne.

Le 31 mars, le président russe Vladimir Poutine a approuvé un décret établissant, à partir du 1er avril, une nouvelle procédure pour le paiement des livraisons de gaz russe effectuées par les acheteurs des pays hostiles, soit les nations qui ont adhéré aux sanctions contre Moscou.

peo/ssa/mem/mml

EN CONTINU
notes connexes