jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Russie paiera sa dette extérieure en roubles suite aux entraves étasuniennes

Moscou, le 25 mai (Prensa Latina) Le ministère russe des finances a déclaré mercredi qu’il continuerait à honorer ses engagements en matière de dette extérieure qu’il remboursera en roubles, malgré le refus des États-Unis de prolonger sa licence de service.

« Le ministère russe des Finances, en tant qu’emprunteur responsable, confirme sa volonté de continuer à assurer le service et le remboursement des engagements de la dette », indique le communiqué.

Le refus d’étendre la licence rend impossible pour Moscou le service de la dette en dollars américains, de sorte que les paiements seront effectués en roubles avec la possibilité d’une conversion ultérieure dans la monnaie de l’obligation par le biais du dépositaire national de règlement.

Selon le ministère russe des finances, l’interdiction du renouvellement de cette licence ne tient pas compte des droits des investisseurs étrangers et sape la confiance dans l’infrastructure financière occidentale.

« Nous avons maintenant l’argent et la volonté de payer. La qualité de vie des Russes ne sera pas affectée par cette situation créée artificiellement par un pays hostile », a déclaré le ministre russe des finances, Anton Siluanov.

Hier, le département du Trésor étasunien a déclaré qu’il ne prolongerait pas la licence permettant à la nation eurasienne d’assurer le service de sa dette extérieure, une interdiction qui est entrée en vigueur mercredi.

Le 20 mai le ministère russe des finances a fait état du respect de ses engagements de paiement pour les euro-obligations arrivant à échéance en 2026 pour 71,25 millions de dollars arrivant à échéance en 2036 pour 26,5 millions d’euros, a rapporté l’agence de presse TASS.

Début avril, Moscou a dû rembourser la dette en roubles après qu’une banque correspondante a bloqué ses fonds en dollars. Toutefois, la présidente de la Banque centrale de Russie, Elvira Nabiullina, a assuré que le pays disposait de toutes les ressources nécessaires pour pouvoir faire face à ses dettes, de sorte qu’il ne peut être question de faillite de la Russie.

jcc/mv/mml

EN CONTINU
notes connexes