samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Russie prévient que la prolongation du conflit en Ukraine est idéale pour l’OTAN

Moscou, 24 mai (Prensa Latina) Le secrétaire du Conseil de Sécurité russe, Nikolai Patrushev, a averti que pour l’OTAN, la prolongation du conflit russo-ukrainien est le scénario idéal pour se maintenir près des frontières de cette nation eurasienne.

« Le scénario idéal pour toute l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN), dirigée par les États-Unis, est un conflit éternellement latent dans ce pays. L’Occident a besoin de l’Ukraine comme contrepoids à la Russie, et également comme terrain d’essai pour éliminer les armes obsolètes », a-t-il déclaré.

Dans une interview accordée à l’hebdomadaire Argumenty i Fakty, Patrushev a évoqué, à titre d’exemple des intentions de l’OTAN d’encercler la nation eurasienne, l’éventuelle adhésion de la Finlande et de la Suède au bloc militaire, en dépit des objections de la Turquie et de la Croatie, « parce que c’est ce que Washington a décidé », a-t-il affirmé.

« La volonté des autres peuples n’intéresse pas les États-Unis, même si à mon avis, beaucoup de gens dans ces pays se rendent compte du jeu auquel ils sont poussés », a ajouté le secrétaire du Conseil de Sécurité.

Face à ce scénario de confrontation imposé à la Russie, Patrushev a déclaré que Moscou se trouvera dans l’obligation de réagir à l’adhésion de Stockholm et d’Helsinki à l’OTAN, car elle constitue une menace directe pour la sécurité de son pays.

En outre, interrogé sur la durée de l’opération militaire en Ukraine – un conflit qui entre dans son troisième mois – il a souligné que les autorités russes ne sont pas obsédées par les dates, mais qu’elles sont déterminées à atteindre tous les objectifs fixés.

« Il faut éliminer le nazisme à 100 %, sinon il se manifestera à nouveau dans quelques années, et sous une forme beaucoup plus monstrueuse. Nous atteindrons tous les objectifs fixés par le président russe, il ne peut en être autrement parce que la vérité historique est de notre côté », a-t-il assuré.

Au sujet de l’avenir de l’Ukraine, le secrétaire du Conseil de Sécurité a déclaré qu’ « il sera décidé par le peuple qui vit dans ce territoire ». « La Russie n’a jamais administré les destinées de nations souveraines, au contraire, nous les avons aidées à défendre leur souveraineté », a-t-il ajouté.

peo/ssa/acl/odf

EN CONTINU
notes connexes