mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le commerce russo-iranien a augmenté de 10 % au premier trimestre 2022

Moscou, 25 mai (Prensa Latina) Le vice-premier ministre russe Alexander Novak a souligné aujourd’hui que le commerce entre la Russie et l’Iran a augmenté de 10 % au cours du premier trimestre 2022 par rapport à la même période de l’année dernière.

« Grâce aux mesures réciproques prises par les dirigeants de nos pays, les conditions d’un développement progressif des relations continuent d’être créées », a-t-il déclaré lors du forum commercial Iran-Russie à Téhéran, où s’est rendue une importante délégation d’État et d’entreprises iraniennes.

Il a noté qu’en 2021, le chiffre d’affaires entre les deux pays a augmenté de 81 % et a atteint le niveau le plus élevé de ces dernières années, à hauteur de près de quatre milliards de dollars.

M. Nóvak a souligné que les gouvernements de Moscou et de Téhéran s’étaient engagés à éliminer les restrictions à l’importation. Il a noté que sur cette voie le développement du commerce en monnaies nationales revêtait une importance particulière.

Aux côtés des partenaires de l’Union économique eurasienne, environ 15 % des importations russes sont déjà exemptées de droits de douane : voici l’une des incitations au développement des rapports commerciaux et économiques, de la coopération et des importations en provenance d’Iran.

Le vice-premier ministre russe a dit que Moscou avait accéléré les procédures de certification et de déclaration, avait aténué les contrôles aux frontières et éliminé les barrières de transport et de logistique.

Il a en outre souligné que la Russie devait continuer à supprimer les obstacles administratifs et à simplifier les procédures bureaucratiques.

Concernant les relations entre les deux pays, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergey Lavrov, a assuré que Moscou et Téhéran sont convaincus qu’aucune sanction illégitime n’entravera la coopération économique et commerciale.

Lors de la récente visite à Moscou de son homologue iranien, Hosein Amir Abdolahian, le responsable russe a constaté la croissance régulière du volume d’affaires, malgré les mesures punitives unilatérales et l’impact de la pandémie de Covid-19.

Les deux pays ont convenu de s’appuyer sur leurs réalisations et d’accroître les liens commerciaux, notamment en améliorant la qualité des liens, y compris au niveau interrégional.

jcc/oda/mml

EN CONTINU
notes connexes