jeudi 18 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La livre libanaise atteint des niveaux historiques de dévaluation

Beyrouth, 27 mai (Prensa Latina) La livre libanaise a atteint vendredi sur le marché informel une valeur de 37 mille pour chaque dollar américain, soit une dévaluation d’environ 95 pour cent au cours des deux dernières années.

Pour la première fois, la monnaie nationale a dépassé le maximum historique de 35.000, après avoir oscillé dans la matinée dans une fourchette de 36.700 et 36.800, pour accentuer une crise qui place quatre Libanais sur cinq dans la pauvreté, selon les Nations Unies.

La chute précipitée de la livre a commencé au cours des quinze derniers jours, après les élections législatives, et cette semaine, le taux de change est parti à plus de 30 000.

Dans un rapport publié au début du mois par le rapporteur spécial des Nations unies sur l’extrême pauvreté et les droits de l’homme, Olivier De Schutter, il est indiqué que la Banque centrale a conduit l’État libanais vers un système qui protège les riches tout en laissant les familles pauvres dans le dénuement.

Hizbulah (Parti de Dieu) rend les États-Unis responsables de la pire crise financière et économique que le pays ait connue en 150 ans et prône une résistance populaire, politique, culturelle et sociale avec des modèles pour sortir de la mauvaise passe.

En pleine phase de transition après les élections du 15 mai, le Liban prévoit d’élire un nouveau président du Parlement mardi, première étape vers la formation d’un gouvernement.

jcc/mem/yma

EN CONTINU
notes connexes