mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’abstentionnisme, un phénomène électoral en Colombie

Bogotá, 29 mai (Prensa Latina) Les autorités, les forces politiques en lice et les candidats réitèrent aujourd’hui leur appel à voter lors des présidentielles d’aujourd’hui et à éviter l’abstentionnisme, phénomène qui affecte fortement les élections en Colombie.

Selon les données officielles, lors des cinq élections présidentielles du nouveau millénaire, l’abstentionnisme était supérieur à 50%, excepté lors du premier tour des élections de 2018 où l’abstention a été de 47%.

Au second tour des élections de 2002, entre Álvaro Uribe et Horacio Serpa, l’abstention a été de 54%.

De même, lors de la présidentielle de 2006, lors du premier tour elle a était de 55,3 pour cent avec une légère augmentation de 1,3 pour cent par rapport à 2002.

En 2010, lors du second tour entre Juan Manuel Santos et Antanas Mockus, elle a était de 56,1%.

En 2014, lors du second tour entre Juan Manuel Santos et Oscar Iván Zuluaga, elle a était de 52,6%.

Enfin, lors de la présidentielle de 2018, elle a était de 47 pour cent.

Selon la liste électorale, plus de 39 millions de Colombiens peuvent voter dans les 102.152 bureaux de vote aux élections d’aujourd’hui.

Le registre indique que 51,6 % des personnes habilitées à voter sont des femmes et 48,4 % des hommes.

peo/jcm/otf 

EN CONTINU
notes connexes